Psaumes 12 (Segond 1910)

1 (12:1) Au chef des chantres. Sur la harpe à huit cordes. Psaume de David. (12:2) Sauve, Éternel ! car les hommes pieux s’en vont, Les fidèles disparaissent parmi les fils de l’homme. 2 (12:3) On se dit des faussetés les uns aux autres, On a sur les lèvres des choses flatteuses, On parle avec un coeur double. 3 (12:4) Que l’Éternel extermine toutes les lèvres flatteuses, La langue qui discourt avec arrogance, 4 (12:5) Ceux qui disent: Nous sommes puissants par notre langue, Nous avons nos lèvres avec nous ; Qui serait notre maître ? – 5 (12:6) Parce que les malheureux sont opprimés et que les pauvres gémissent, Maintenant, dit l’Éternel, je me lève, J’apporte le salut à ceux contre qui l’on souffle. 6 (12:7) Les paroles de l’Éternel sont des paroles pures, Un argent éprouvé sur terre au creuset, Et sept fois épuré. 7 (12:8) Toi, Éternel ! tu les garderas, Tu les préserveras de cette race à jamais. 8 (12:9) Les méchants se promènent de toutes parts, Quand la bassesse règne parmi les fils de l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *